Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

9.5K

Vues

Comment les règles sont-elles perçues autour du monde ?

Publié dans par Louise R.

"Quiconque la touchera sera impur jusqu'au soir" AH !

"La femme qui aura un écoulement de sang restera 7 jours dans la souillure de ses règles. Si quelqu'un la touche, il sera impur jusqu'au soir. Tout lit sur lequel elle couchera pendant ses règles sera impur et tout objet sur lequel elle s'assiéra sera impur. Si quelqu'un touche son lit, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir. Si quelqu'un touche un objet sur lequel elle s'est assise, il lavera ses vêtements, se lavera dans l'eau et sera impur jusqu'au soir. S'il y a quelque chose sur le lit ou l'objet sur lequel elle s'est assise, celui qui y touchera sera impur jusqu'au soir. Si un homme couche avec elle, si la souillure des règles de cette femme vient sur lui, il sera impur pendant 7 jours et tout lit sur lequel il couchera sera impur."

 

AH. Ambiance ! Bah oui, c'est comme ça qu'on parle des règles dans le Lévitique... Mais oui, dans les traditions tout autour du monde, la majorité des cultures considèrent les règles comme impures, ou dégradant les capacités de la femme... 

 

1. Afghanistan

 

En Afghanistan, on raconte que se laver les parties intimes pendant les règles rendrait stérile, certaines personnes évitent donc de se nettoyer pendant leurs menstruations.

 

2. Japon

 

femme japon sushis cuisine

source : japanization

 

La température du corps augmente en moyenne de 0,5° avant et pendant les règles, et c'est ce fait biologiques qu'utilisent les japonais pour empêcher les personnes ayant leurs règles de devenir maitre sushis. En effet, dans leur culture, on pense que cela dégraderait les papilles gustatives, évidemment, il n'y a aucune preuve. 

 

3. Malawi

 

Au Malawi, la tradition veut que l'on ne parle pas des règles. Ainsi ce sujet n'est ni abordé à l'école, ni par les parents... Seules les tantes ont le droit d'en parler avec leur nièces et de leur expliquer comment se protéger, mais elles doivent absolument rester discrètes.

 

4. Kenya

 

Au Kenya, le prix des protections périodiques les rend inaccessibles à la plupart des personnes ayant leurs règles. Ainsi pour se protéger, elles doivent la plupart du temps utiliser des journaux, ou des bouts de tissus récupérés sur des objets du quotidien (serpillères, matelas etc...) ou encore de la boue.

 

5. Bolivie

 

femme bolivie tradition

source : proprofs

 

En Bolivie, une croyance veut que sang des règles, si il est jeté ailleurs que chez soi, dans une poubelle publique par exemple propage le cancer... On vous rassure ce n'est pas vrai ! Mais là-bas les personnes qui ont leur règles gardent dans leurs poches ou sacs leurs protections usagées pour les jeter chez elles.

 

6. Inde

 

Dans quelques parties de l'Inde, on raconte qu'une femme qui a ses règles empoisonne la nourriture... Elles sont donc interdiction de cuisiner pendant leurs menstruations !

 

7. Iran

 

En Iran, quasiment 50% des personnes qui ont leurs règles sont persuadé qu'ils s'agit d'une maladie !

 

8. Népal

 

trois femmes jeuens nepal

source : autourdumonde

 

Au Népal, les personnes qui ont leurs règles sont forcées de s'exiler dans une huttes et ont interdiction de rentrer chez elles avant la fin de leurs menstruations car elles sont considérées comme impures. L'année dernière deux jeunes femmes sont mortes dans leurs huttes. 

 

Aujourd'hui, en Europe, même si les règles sont encore perçues comme "sales" par certains qui les comparent aux excréments par manque d'éducation, certains organismes tentent de faire en sorte que les femmes n'aient plus à débourser des milliers d'euros dans leur vie pour avoir accès aux protections périodiques, d'autres encore tentent de faire accepter les congés menstruels...

Partager

publié dans

femme

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^