Dylan Thiry : l’influenceur visé par cinq plaintes pour abus de confiance

Nouvelle déconvenue pour l’influenceur et ex-candidat de télé-réalité Dylan Thiry ! Cinq personnes ont porté plainte contre lui pour abus de confiance !

Sabrina Biodore
Par Sabrina Biodore Publié le 24/01/2023 à 16:02
Dylan Thiry L'influenceur Visé Par Cinq Plaintes Pour Abus De Confiance
Crédit photo : C8

Il y a des candidats de télé-réalité qui marquent les esprits. C'est le cas de Dylan Thiry qui s'est fait connaître en 2017, en participant à Koh-Lanta. Il s'est fait éliminer au bout de trois jours de survie. On l'a ensuite revu dans d'autres émissions, comme La Villa des cœurs brisés 4 ou Les Princes et les princesses de l’amour. Après ses différentes participations, il s'est lancé en tant qu'influenceur. Il a également mené plusieurs actions humanitaires, récoltant de l'argent pour ce faire.

Des plaintes déposées contre Dylan Thiry

Depuis quelques années, Dylan Thiry vit à Dubaï. En tant qu'influenceur, les marques le rémunèrent lorsqu'il effectue la promotion de leurs produits ou lorsqu'il fait des publications sponsorisées. Ceux qui le suivent sur Instagram ont également pu constater qu'il a réalisé plusieurs actions humanitaires. Et ce sont justement ces activités qui sont pointées du doigt à l'heure actuelle. L'affaire a été révélée par Libération. Dylan Thiry serait actuellement visé par cinq plaintes pour "abus de confiance". Le Collectif d’aide aux victimes d’influenceurs (AVI) appuie les démarches réalisées par les plaignants dans cette affaire. L'influenceur pourrait encourir jusqu'à sept ans d’emprisonnement. Il pourrait, aussi, payer une amende pouvant s'élever 750 000 euros.

Un manque de transparence reproché

En toile de fond, c'est le manque de transparence de l'influenceur sur l'utilisation des sommes récoltées (par le biais de cagnottes en ligne) qui lui est reproché par ses abonnés. L'an dernier, au mois de janvier, il avait, par exemple, rassemblé 158 177 euros pour "forer des puits". Avec cet argent, il devait également fournir de la nourriture aux habitants de Madagascar, par le biais de son association "Pour nos enfants". C'est, en tout cas, ce que pensait l'une de ses abonnées. Elle lui a fait don de plusieurs dizaines d'euros. "Quand j’ai découvert son compte, je le voyais là-bas, en train de donner à manger à des enfants ou plein de terre à creuser, évidemment ça m’a touchée. Je l’ai trouvé très sincère et je n’ai eu aucune hésitation... Au bout d’un moment, je me suis quand même dit qu’on avait peu d’informations sur l’argent dépensé", a-t-elle témoigné dans le journal qui a révélé toute l'affaire. "Le but n’est pas de récupérer mon argent, mais de le forcer à arrêter", a-t-elle ajouté.

"Derrière ce collectif, il y a des gens qui s’ennuient"

Dylan Thiry ne voit pas les choses de la même façon. Il semble particulièrement indigné par la situation. "J’étais à Madagascar pendant trois mois, sans rentrée d’argent, mais en payant mon loyer à Dubaï, j’ai mis ma santé et ma vie en danger pour que des gens critiquent depuis leur canapé... Mettre des bâtons dans les roues à un mec qui se crève pour aider des gosses à l’autre bout du monde, tout ça pour des détails administratifs, il faut avoir de sérieux problèmes d’empathie", a-t-il déclaré. Contacté par L'essentiel, il a ajouté : "Ces plaintes n’ont même pas été déposées, c’est du vent. Il n’y aura pas de suites, comme avec 'l’affaire Moundir'... Derrière ce collectif, il y a des gens qui s’ennuient, des cas sociaux. Ils critiquent les influenceurs pour faire du buzz et devenir blogueur".

Pour rappel, l'on accuse également Dylan Thiry d'avoir fait de la publicité pour des "paris sportifs, jeux d’argent, et les incitations à investir dans des NFT et le trading". Une plainte pour escroquerie a également été portée contre lui et Marc Blata, entre autres.

Sabrina Biodore

Rédactrice web, j'ai forgé ma plume à l'ère du web. Séries addict, passionnée de cinéma, de lecture, mais je m'intéresse à de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

* Champs requis