Durant sa grossesse, cette femme fait une drôle de découverte. Elle est allergique… à son bébé !

Certains développent des allergies au chat, au pollen ou à certains aliments. Mais pour cette jeune femme enceinte, l’allergène provient de sa propre progéniture.

Par Afir Modifié le 10/01/2023 à 15:46
Durant Sa Grossesse, Cette Femme Fait Une Drôle De Découverte. Elle Est Allergique... à Son Bébé
Source : instavideohd.com

La grossesse est souvent une rude épreuve durant laquelle de nombreuses femmes développent toutes sortes de problèmes de santé.

Mais il faut croire que la nature n'a pas fait de cadeau à cette jeune femme. Au cours de sa grossesse, Fiona Baker, une jeune Britannique, est atteinte d'une forte allergie, causant des éruptions cutanées sur l'ensemble de son corps. Après avoir consulté, le verdict tombe : elle est allergique... à son propre bébé.

A 7 mois de grossesse, on lui diagnostique une allergie assez particulière

Âgée de 31 ans, Fiona était déjà maman d'une petite fille. D'après la jeune femme, sa deuxième grossesse semblait se dérouler à merveille. Mais au bout de la 31e semaine, la situation se complique pour elle.

Un beau matin, la jeune Britannique découvre des plaques rouges partout sur son corps. Au début, cela ne l'a pas inquiétée plus que ça. Mais les démangeaisons devenaient de plus en plus intenses, ce qui poussa Fiona à consulter rapidement son médecin traitant.

Lorsqu'il l'ausculta, la jeune femme, la situation ne paraissait pas l'étonner. D'ailleurs, il lui expliqua qu'il était très fréquent de développer ce genre d'allergie au cours du dernier trimestre de la grossesse. Cependant, Fiona n'était pas convaincue de son diagnostic, d'autant plus que la situation ne faisait qu'empirer. Elle décide alors de prendre un deuxième avis et finit par faire une découverte étonnante, qui la laissa sans voix.

Fiona était allergique à l'enfant qu'elle portait

N'étant pas satisfaite du diagnostic établi par son médecin traitant, Fiona se rendit aux urgences de l'hôpital de Basingstoke (Hampshire), un mois après sa dernière consultation.

Les médecins lui expliquent, encore une fois, que ses réactions allergiques sont simplement dues à la grossesse et au stress avant l'accouchement. Pour tenter de la soulager des démangeaisons, on lui a prescrit des corticoïdes, mais aucune amélioration n'a été constatée.

Quelques semaines plus tard, la jeune femme accouche enfin de son enfant, Barney, un petit garçon en excellente santé. Si le petit se porte très bien, c'est malheureusement loin d'être le cas de la maman. En effet, son allergie ne faisait que s'aggraver de jour en jour. Après l'accouchement, ses rougeurs se sont transformées en grosses cloques douloureuses et qui démangent.

Après une nouvelle auscultation, les médecins parviennent enfin à établir le bon diagnostic. Fiona souffre de pemphigoide gestationis. En d'autres termes, elle est allergique à son propre bébé.

Il faut savoir que cette maladie auto-immune est extrêmement rare. Selon les statistiques, elle touche une femme enceinte sur 20 000 à 50 000 et serait causée par un gène qu'on retrouve dans l'ADN de l'enfant. Pour se défendre, le système immunitaire de la femme enceinte s'en prend à son épiderme, ce qui explique les rougeurs et les cloques dont souffrait Fiona.

Pas de bol pour la jeune Britannique pour qui l'expérience fut traumatisante.

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis