Crise énergétique : On fait le point sur les aides accordées aux Français

Depuis le choc pétrolier de 1974, jamais une crise énergétique n’aura suscité autant de chaos. On vous dit tout !

Deborahattias
Par Deborah Attias Modifié le 21/10/2022 à 17:52
Crise Energetique On Fait Le Point Sur Les Aides Accordees Aux Francais

Après la pandémie et l’inflation, la crise énergétique est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Ces primes vont-elles suffire ?

3 solutions pour pallier la crise énergétique

Cette fin d’année 2022 ne ressemble pas du tout à la précédente. En effet, on ne parle plus trop des variants ni de la vaccination contre la Covid-19. Par contre, tout ce qui concerne les thématiques de chauffage, eau chaude, électricité, gaz, carburant reviennent sur le devant de la scène. Parmi les économistes ou les spécialistes, personne n’avait anticipé cette crise énergétique. D’ailleurs, les causes restent floues. Est-ce à cause de l’inflation, des réacteurs mis à l’arrêt par François Hollande ou du conflit qui oppose la Russie à l’Ukraine ? Le mystère demeure entier !

Toujours est-il qu’Emmanuel Macron tente de trouver des solutions. Lorsqu’il était en campagne, il avait fait du pouvoir d’achat sa priorité. D’ailleurs, on se rappelle que lors du débat avec sa rivale Marine Le Pen, il avait évoqué les nombreuses aides allouées par Jean Castex ou Bruno Le Maire. On l’aura compris, pour remédier à cette crise énergétique, il n’y a pas d’autres choses que d’intervenir !

QUID du bouclier tarifaire

Invité au journal de TF1, l’ancien premier ministre jette un pavé dans la mare. Face aux téléspectateurs, il annonce la création d’un "bouclier tarifaire." Et pour ceux qui ignorent de quoi il s’agit, voici un bref rappel des faits. "Concrètement, pendant tout l’hiver prochain, le [prix] du gaz ne dépassera jamais le niveau d’octobre 2021." Les pessimistes estiment le taux de flambée à presque 13%. Contre toute attente, et un an après cette déclaration, il n’a jamais franchi la barre fatidique des 5%.

Lors d’une conférence de presse, Elisabeth Borne se montre nettement plus pessimiste que son prédécesseur. Au lieu de promettre monts et merveilles, elle revoit à la hausse le bouclier tarifaire. Pour prouver sa bonne foi à l’opposition, elle démontre que sans lui, les Français auraient subi et sombré face à cette crise énergétique. Sur la facture de gaz ou l’électricité, elle annonce qu'on a échappé à une augmentation de plusieurs centaines d’euros, au lieu des 25 prévus par son équipe.

Deux chèques pour lutter contre la crise énergétique

Invité à France Info, Gabriel Attal ne prend pas de pincettes. Interrogé sur les mesures d'Emmanuel Macron, il décrypte les bonnes nouvelles. Cher lecteur de Pausecafein, vous voulez avoir le détail du calendrier ? Ne bougez pas, on vous explique les tenants et les aboutissants du dossier de la crise énergétique.

Le chèque Énergie


En relisant le contenu du projet de loi de finances, on réalise que cette aide devrait totalement retourner la situation en faveur des familles aux revenus modestes. En d’autres termes, ils n’ont rien à craindre des retombées de cette crise énergétique. Une fois encaissé par le fournisseur d’électricité ou de gaz, ce fameux bon devrait contribuer à payer mes factures ou bien à entreprendre des travaux de rénovation.

Un autre pour les détenteurs de fioul

Se sentant sur un siège éjectable, les consommateurs de fioul tirent la sonnette d’alarme.Plus que jamais, ils ont besoin d’un coup de pouce de l’État. Aussi, le versement d’un second chèque est d’ores et déjà prévu pour la première semaine de novembre. Pour savoir si vous êtes ou non concerné, "ce simulateur"  vous épaule dans vos démarches. Une fois cumulé, le montant de ces deux allocations avoisine les 400 euros. Et vous, qu’en pensez-vous ?

Deborahattias

Passionnée par les mots depuis mon enfance, comptez sur moi pour vous raconter les détails croustillants de la vie de vos stars préférées. A tout de suite sur Pausecafein.

Laisser un commentaire

* Champs requis