Découvrez l’histoire qui lie 007 au village le plus malchanceux du monde !

Un joli fait d’armes pour cette ancienne cité oubliée !

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg
Par La rédaction Modifié le 25/06/2015 à 12:00
Thumb
Craco est un village médiéval dans le sud de l’Italie. Il y a juste un petit problème, personne ne peut y vivre...

Craco

Il se situe à moins de 40 kilomètres de la mer Méditerranée. Quand il était plein de vie, c’était l’endroit idyllique. Maintenant, il pourrait tout aussi bien venir d’une autre planète.

Craco abandonnée

Craco existe depuis toujours. Les colonies de la Grèce antique y avaient un poste de traite (poste d‘échange) entre deux de leurs plus grandes villes : Métaponte et Sybaris.

Les Grecs ont appelé ce village et ses environs la région de Montedoro.

Craco colline

Puisque cette cité se situe sur la plus haute colline de la région, cela permettait de repousser toute attaque ennemie, maritime ou terrestre.

Sa situation géographique a été plus que pratique durant son histoire mais ça a également mené à sa chute.

Craco église

Au XIème siècle, un archevêque local s’est épris de cette petite commune, de son potentiel agricole ainsi que de ses défenses.

Il a transformé ce petit village en véritable cité.

Craco université

Elle était devenue si importante qu’il y avait même une université au XIIIème siècle.

Craco architectes

À l’apogée de la Renaissance, les architectes ont construit la ville en y ajoutant 4 grandes places pour commémorer l'art et l’éducation dans la cité.

À ce moment-là, Craco était composée de 2600 habitants. Cela peut sembler ridicule maintenant mais à l’époque il s’agissait d’une population assez importante pour une ville.

En page 2, découvrez comment tous les malheurs de la Terre lui sont tombés dessus !

À présent, il ne reste plus que cet âne.

Craco âne

Le reste de la ville est désert. Que s’est-il passé ?

Craco décadence

Il n’y a pas eu un événement majeur à l’origine de sa décadence. Craco est ce que l’on pourrait appeler, « la ville la plus malchanceuse au monde ».

Craco peste

D’abord, la peste a frappé la ville. Elle a décimé la majeure partie de la population. Naturellement, Craco est devenue une cible de premier choix pour les bandits et les voleurs qui s’en tiraient toujours à bon compte.

L’instabilité politique qui agitait la région aux XVIIème et XVIIIème siècles a contribué a affaiblir un peu plus la ville.

Craco nature

Par ailleurs, mère Nature a repris ses droits et a mis un terme à la prospère Craco.

La colline sur laquelle la cité est bâtie est le fruit de milliers d’années d’érosion. Lorsque des habitants ont tenté de moderniser la ville à la fin du XIXème siècle, l’érosion s’est soudainement accélérée. Des parties de la colline ont commencé à céder avant que les égouts ne s’effondrent.

Une gigantesque inondation n’a rien arrangé avant qu’un séisme ne termine le travail.

Craco fuite

La majorité des gens ont quitté Craco à l’orée du XXème siècle. Entre 1892 et 1922, au moins 1300 personnes se sont rendus à Ellis Island et sont devenues étasuniennes.

Quelques courageux ont tenté de rester pour continuer à faire vivre la cité de leurs ancêtres mais après le séisme de 1980, il est devenu trop dangereux d’y vivre.

liste site menacés Craco

Les descendants ont mis en place une communauté, la « Craco Society » pour honorer leur demeure perdue et essayer de préserver ce qui peut l’être. Pour cela, la cité fait partie de la liste des 100 sites les plus menacés.

Le village n’est pas totalement déserté. Ses rues fantômes accueillent souvent des équipes de tournage. Récemment, Craco a servi de décor pour « Quantum of Solace ». Pour un temps, elle aura accueilli le fameux agent 007.

Cropped Favicon Pausecafein 1.jpg

Inspirant, Divertissant, Impertinent : Pause Caféin sélectionne le meilleur des actus virales pour vous.