Le Covid-19 pourrait rester plus longtemps sur certains aliments !

 Le virus pourrait rester plus longtemps sur certains aliments, selon cette étude.

Par Afir Publié le 14/12/2022 à 17:13
Covid 19 Il Pourrait Rester Plus Longtemps Sur Certains Aliments !
Covid-19 il pourrait rester plus longtemps sur certains aliments !

Les scientifiques mettent en garde contre certains aliments. Ils conserveraient sur leur surface des traces du virus pendant plusieurs jours. On vous dévoile lesquels !

Covid-19 : peut-on l'attraper par les aliments ?

L'adoption des gestes barrières est nécessaire pour minimiser la propagation de la pandémie de Covid-19. Parmi ces gestes, la désinfection des sacs de courses. Un rituel qui devait être effectué à chaque retour du supermarché. Etant donné que le virus risque de contaminer les aliments ainsi que les emballages, certaines personnes ont même créé un « sas de décontamination », pour éloigner toute éventuelle contagion.

Alors qu'en France, une éventuelle neuvième vague de Covid-19 monte fatalement, une étude britannique a été menée suite à la demande de l'Agence des normes alimentaires. Cette recherche a été lancée dans le but de connaître la durée de survie du coronavirus sur différentes denrées alimentaires.

D’après les résultats de l’étude, la charge virale varie selon les aliments et les emballages. Parmi les denrées observées, il y a les fruits et légumes vendus en vrac sans emballages. On retrouve aussi les produits frais, comme le jambon en tranches et le cheddar. Les viennoiseries ou encore des croûtes de pain blanc et brun sont également concernées.

« Les aliments testés ont été sélectionnés, car ils sont généralement vendus en vrac dans les rayons des supermarchés ou non couverts dans les comptoirs de charcuterie ou les étals de marché. Ils peuvent être difficiles à laver et ils sont souvent consommés sans autre transformation, c’est-à-dire sans cuisson », ont expliqué les scientifiques.

En ce qui concerne les emballages, ils ont révélé qu'ils ont été sélectionnés pour une seule bonne raison. Ils sont « les plus couramment utilisés » et « la consommation du produit peut impliquer un contact direct de la bouche avec l’emballage ».

Les denrées qui « inactivent » le virus !

Grâce à cette étude, les experts ont également fait une découverte assez surprenante. IIs se sont aperçu que sur les pommes et les olives, le virus avait disparu dans l’heure qui a suivi la contamination. Ils ont aussi souligné que ces deux aliments ont un point commun : « Nous suggérons que les produits chimiques, tels que les flavonoïdes, présents dans la peau des pommes et des olives inactivent le virus », notent-ils.

Les aliments source de contamination

L’étude ne s'est pas arrêtée là. Elle a aussi démontré que le fromage, plus précisément le cheddar, ainsi que les tranches de jambon conservaient des traces du virus sur leur surface pendant plusieurs jours.

« Pour le fromage cheddar et le jambon en tranches, stockés dans des conditions réfrigérées et une plage d’humidité relative, les niveaux de virus sont restés élevés jusqu’à une semaine plus tard, lorsque la période de test a été arrêtée », ont précisé les spécialistes.

En outre, les résultats de l’étude confirment que les pâtisseries qui sont enrobées d’une dorure liquide peuvent avoir « un effet inhibiteur sur le virus ». Pour ce qui est des canettes en aluminium, ils ont remarqué une « baisse significative des niveaux de contamination virale au cours des 24 premières heures ».

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis