C8 écope d’une amende de 3,5 millions d’euros suite à l’affaire Boyard : la réaction de Cyril Hanouna

Il a fait l’objet d’insultes sur le plateau de TPMP

Par Aylan-afir Publié le 10/02/2023 à 10:45
Notez cet article

L'Arcom a enfin rendu son verdict dans l'affaire Louis Boyard qui a fait couler beaucoup d'encre. Rappelez-vous, Cyril Hanouna s'en était violemment pris à son invité, le jeune député LFI (La France Insoumise) lors d'un numéro de TPMP. Conséquence : C8 écope d'une amende au montant astronomique : 3,5 millions d’euros.

« T’es une m*rde ! »

Le plateau de TPMP (Touche pas à Mon Poste) est réputé pour ses échanges houleux. La langue de bois n’est franchement pas la spécialité locale et des noms d’oiseaux ont tendance à fuser. Louis Boyard, le jeune député LFI du Val-de-Marne, en a fait l’amère expérience, le 10 novembre 2022, alors qu’il était l’invité de TPMP. Une violente dispute avait éclaté entre lui et l'animateur en plein direct.

Au début, tout semblait aller pour le mieux jusqu'à ce que Louis Boyard prononce le nom Vincent Bolloré, le richissime homme d’affaires et propriétaire du groupe Canal. « Si t’es député, c’est grâce à nous », lui a alors lancé Hanouna, avant de l'insulter généreusement  : « Ferme ta g*eule […] T’es un mec qui fait monter le racisme. T’es un naze […] Tocard va, allez tais-toi ! Bouffon va. [...] T’es une m*rde ! » Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’animateur le plus détesté de France d'après ce sondage n’y était pas allé avec le dos de la cuillère. Ce sont, en effet, plus de 60 % des téléspectateurs qui ont qualifié Hanouna d’ « agaçant », « incontrôlable », « arrogant », « grossier » et « irrespectueux ».

Moins de trois mois après cette affaire, l'Arcom (Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique) vient de condamner lourdement C8 pour les propos tenus par son animateur. Le groupe Canal+, propriétaire de la chaîne, écope d’une amende de 3,5 millions d’euros ! L’Arcom juge que « que ces propos ont porté atteinte aux droits de l'invité, au respect de son honneur et de sa réputation ». L’autorité ajoute, sur son site Web, qu’elle avait « également considéré que cette séquence traduisait une méconnaissance par l'éditeur de son obligation de maîtrise de son antenne ».

Scandales à répétition... 

Il faut dire que C8 n’en est pas à sa première condamnation du genre. La chaîne TV avait, en effet, déjà été condamnée à verser la somme de 3 millions d’euros après avoir diffusé un canular jugé « homophobe ». Lors de l’émission du 8 mai 2017, Cyril Hanouna s’était fait passer pour un bisexuel en quête d’amour, afin de piéger en direct des homosexuels. N'étant pas du goût des téléspectateurs, la « petite blague » avait soulevé un tollé d'indignation en France.

Cette nouvelle condamnation de C8 pour les insultes proférées à l’encontre de Louis Boyard intervient le jour de la prise de parole à l’antenne de la ministre de la Culture, Rima Abdul Malak. Cette dernière a rappelé, au micro de France Inter, que les chaînes C8 et CNews pourraient, à terme, « perdre leur fréquence » si elles ne respectent pas leurs obligations. Elle a également jugé « inadmissible » l’appel de Cyril Hanouna à privatiser l’audiovisuel public. Certaines chaînes du groupe Canal sont clairement dans le viseur de l'autorité de régulation de l'audiovisuel. Le gouvernement les invite à faire preuve de modération au cours leurs prochains programmes.

La réaction de Cyril Hanouna

Lors de l'émission de jeudi, Cyril Hanouna ne pouvait pas ne pas évoquer l'énorme sanction financière dont C8 vient de faire l'objet. « Louis Boyard est un héros », a-t-il lancé sur le ton du sarcasme. « Maintenant qu'on a pris 3,5 millions d'amende, on fera des happenings à petit budget », a-t-il encore ironisé, sous les rires du public. En se refusant à tout commentaire supplémentaire, Cyril Hanouna a remercié son public avant d'adresser ce dernier pique à ses détracteurs : « Nous on est au top, laissez les rageux commenter ! »