Ayant une attirance sexuelle pour les objets, cette femme est tombé amoureuse d’une maquette d’avion

Cette jeune femme est objectum-sexuelle, ce qui signifie qu’elle a une attirance sexuelle pour… les objets !

Par Afir Publié le 25/01/2023 à 18:12
Ayant Une Attirance Sexuelle Pour Les Objets, Cette Femme Est Tombé Amoureuse D'une Maquette D'avion
Source : cilentolive.com

L'objectophilie est une orientation sexuelle peu connue, qui se traduit par une attirance sexuelle pour les objets. Et pourtant, elle existe bel et bien et Sara en est un exemple.

Sara Rodo, une jeune femme de 23 ans, narre son histoire insolite avec une maquette, dont elle est tombée amoureuse. Objectophile depuis l'adolescence, elle confie avoir toujours eu de l'attirance pour les modèles réduits d'avion.

Décryptage de cette drôle d'histoire d'amour.

Cette maquette d'avion a fait chavirer son cœur

Attirée par les objets depuis qu'elle est petite, plus particulièrement par les maquettes d'avion, Sara Rodo possède plus de 50 exemplaires. Originaire de Dortmund (Allemagne), la jeune femme avoue être tombée amoureuse de la plus belle de ses maquettes. Il s'agit d'une reproduction du Boeing 737 qui a séduit l'objectophile.

"Mon avion s'appelle "Dicki" et il prend presque toute la place sur mon lit. J'aime tout de lui, mais surtout son visage, ses ailes et son moteur, ils sont si sexy", a confié la jeune femme à Sun Us lors d'une interview. Puis ajoute :"J'ai ressenti de l'amour immédiatement et je veux juste être avec lui tout le temps, il fait de moi la personne la plus heureuse. Quand je suis avec mon 737, je suis aux anges. Je l'aime tellement, je suis en sécurité avec lui et je veux passer tout mon temps avec lui".

Pour prouver l'amour inconditionnel qu'elle porte à sa maquette d'avion, Dicki, Sara va jusqu'à se faire des tatouages pour lui rendre hommage. Pour la jeune femme, c'est une évidence, Dicki la maquette d'avion est son "petit ami".

"Avant l'avion, j'étais amoureuse d'un train"

Avant de trouver le bonheur auprès de la reproduction géante de Boeing 737, Dicki, Sara était éprise d'un train. À 14 ans, la jeune femme s'est rendu compte de son attirance sexuelle pour les objets.

Elle avoue, en revanche, avoir déjà été en couple avec des hommes auparavant. Des relations qui avaient abouti à un échec. "J'ai également eu deux relations avec des hommes, parce que je n'étais pas sûr de ma véritable sexualité. Mais j'ai vite compris que je ne pouvais pas ressentir des sentiments romantiques envers les gens. Désormais, je sais que ma sexualité est l'objectophilie et je m'y tiens", explique la jeune femme.

Avant de poursuivre : "Je ne suis pas attirée par les humains de la même manière. Je n'ai pas le goût de les coller ou d'avoir de l'intimité avec eux comme avec les objets. C'est le meilleur sexe que j'ai eu de ma vie".

Pour rester proche de son amoureux, le Boeing 737, Sara s'offre régulièrement des voyages en avion, souvent en compagnie de ses amis. "Certains ne comprennent pas l'amour que j'ai pour lui, mais mes amis ont été très compréhensifs".

Sara, dont l'orientation sexuelle n'est pas comprise par tous, souhaite officialiser sa relation amoureuse. En effet, elle aimerait se marier avec Dicki. Mais pour l'heure, l'Etat allemand n'autorise pas ce genre de mariage.

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis