Avatar 2 : cet appel au boycott lancé contre le film de James Cameron

Le film Avatar 2, qui est sorti dans les salles françaises le 14 décembre 2022, est sous le coup d’un appel au boycott émanant de la communauté amérindienne aux Etats-Unis.

Sabrina Biodore
Par Sabrina Biodore Modifié le 22/12/2022 à 23:06
Avatar 2 Cet Appel Au Boycott Lancé Contre Le Film De James Cameron
Crédit photo : Lightstorm Entertainment/20th Century Studios

Le second opus d'Avatar est sorti le 14 décembre 2022. Pour les fans, c'était la fin d'une attente qui a duré 13 ans. Et le résultat est à la hauteur des attentes. En effet, après moins d'une semaine dans les salles, le film fait un véritable carton. Toutefois, avec le succès vient parfois la polémique. Ce second opus est au cœur d'un véritable débat outre-Atlantique. En effet, aux Etats-Unis, cette suite orchestrée par James Cameron fait l'objet d'un appel au boycott de la part de la communauté amérindienne.

Un film "horrible" et "raciste" selon la communauté amérindienne

Le film Avatar 2 est en train d'établir des records d'audience en France et aux Etats-Unis. Toutefois, certaines communautés ont été offensées par la thématique et le traitement du film. Selon le Los Angeles Times, plusieurs associations de défenses des droits des Amérindiens américaines ont appelé à boycotter ce film. L'info a été partagée mardi 20 décembre 2022. Mais qu'est-ce qui motive cette action ? Pour les représentants des associations, les personnages sont interprétés par des acteurs qui ne sont pas d'origine amérindienne, bien que le film semble montrer des influences historiques et culturelles liée à cette population. Le 18 décembre 2022, Yuè Begay, coprésidente de l’association Indigenous Pride LA a twitté : "Ne regardez PAS Avatar : La Voie de l’eau ! Rejoignez les autochtones et d’autres communautés du monde entier pour boycotter ce film horrible et raciste. Un homme s’est approprié notre culture pour assouvir son complexe du sauveur blanc. Plus de Blueface ! Le peuple Lakota est puissant !".

Des appels au boycott de films ont déjà eu lieu sur le territoire américain, par le passé. Les films La Passion du Christ (2003) et Mulan (2020) l'avaient été pour des raisons religieuses et sociales. En 2015, la police de New-York avait appelé au boycott des films de Quentin Tarantino pour des raisons politiques.

https://twitter.com/asdza_tlehonaei/status/1604571538409525249?s=20&t=7QGQSW0uJ6yIDP3fGMqQDQ

Des références au peuple sioux Lakota

Cet appel au boycott fait également suite à des déclarations de James Cameron datant de janvier 2010. Il avait alors expliqué au Guardian que l’histoire des Sioux Lakotas l'avait fortement inspiré pour le film Avatar. "Cela a été une force motrice dans l’écriture d’"Avatar... Je ne pouvais pas m’empêcher de penser que si les Sioux Lakota avaient eu une fenêtre temporelle leur permettant de voir l’avenir ou de voir que le taux de suicide de leurs enfants est le plus élevé de notre nation, ils se seraient battus encore plus fort contre l’oppresseur."

Les films Avatar mettent en scène les Na'vis, un peuple autochtone très proche de la nature, qui réside sur Pandora, une planète dont la faune et la flore sont luxuriantes. Des soldats américains les affrontent afin de s'approprier un minerai dont l'exploitation se révèle très lucrative. S'ensuit une véritable guerre entre les deux peuples. A ce jour, James Cameron et ses équipes n'ont pas souhaité répondre aux sollicitations des médias. Malgré la polémique, Avatar 2 a rassemblé environ 2,7 millions de spectateurs en une semaine, ce qui signe le meilleur démarrage d'un film pour cette année 2022.

Sabrina Biodore

Rédactrice web, j'ai forgé ma plume à l'ère du web. Séries addict, passionnée de cinéma, de lecture, mais je m'intéresse à de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

* Champs requis