Gad Elmaleh fait des révélations inattendues sur sa carrière : « Je ne veux plus faire ce métier de ma vie »

Gad Elmaleh comme vous ne l’avez jamais lu.

Par Afir Publié le 10/01/2023 à 16:57
A La Limite Du Burn Out Gad Elmaleh Fait Des Révélations Bouleversantes En Pleine Interview !
A la limite du burn-out Gad Elmaleh fait des révélations bouleversantes en pleine interview !

Présent dans le podcast In Power; Gad Elmaleh revient sur une période difficile de sa vie. L'humoriste a failli tout lâcher dans un point culminant de sa carrière.

Gad Elmaleh : son coup de cœur pour une animatrice

Ce n'est un secret pour personne, Gad Elmaleh est devenu, au fil du temps, l'un des humoristes les plus populaires en France et même au-delà. Récemment, le grand ami de Kev Adams a fait parler de lui. Surtout avec la sortie de son film intitulé Reste un peu. Un long-métrage qui retrace le cheminement du célèbre humoriste vers le baptême.

À cette occasion, il était l'invité d'honneur de Louise Aubery dans son podcast In Power. Durant son entrevue avec l'influenceuse, l'artiste est revenu sur son parcours, sa conversion, mais pas que ! Il a aussi révélé au micro de Louise Aubery qu'il était tombé sous le charme d'une animatrice française très connue des téléspectateurs.

Il s'agit de Léa Salamé. "Cette femme, elle est extrêmement brillante, on partage aussi, pas une passion, mais un vrai intérêt pour la spiritualité, les religions (...)". L’acteur à l’affiche du film Reste un peu a avoué que c'était "son crush médiatique".

"Je ne veux plus faire ce métier de ma vie "

Au cours du même podcast, Gad Elmaleh a interpellé les auditeurs avec ces confidences assez inattendues. L'ex-conjoint de Charlotte Casiraghi est revenu sur la fois où il s'est senti "proche du burn-out". Une situation qui a presque poussé le comédien à tout abandonner.

“Je crois que mon pire souvenir, c’est celui d’un show où j’étais limite proche du burn-out. J’avais trop joué, c’était il y a une quinzaine d'années. Le fait d’avoir trop joué faisait que j’entendais mes propres blagues comme des sons diaboliques, c’était terrible", a-t-il confié.

Il a par la suite poursuivi : "J’ai fait le show, j’étais très malheureux. Je suis sorti de scène, et je me suis dit : 'Je ne veux plus jamais faire ce métier de ma vie, plus jamais’. Et en fait, ce n’est pas juste comme appréciation de ce qu’il se passe, c’est juste fait en moins”.

"Tu es vidé, c’est trop… "

Ce moment de vie assez sombre, le quinquagénaire l'a comparé à celui vécu il y a quelques années par la rappeuse Diam's." Ça me rappelle Diam’s et son documentaire. (...) Je vois, dans ce documentaire, qu’elle se vide de sa substance, et moi, j’ai vécu ça. (...) Je n'ai pas été jusque-là, mais parfois, tu es vidé, c’est trop… Et ce 'trop', tu ne peux pas le réguler".

Et d'ajouter : "Parce que quand ça marche, bah ce n’est jamais trop. Tout te sourit, les gens te veulent, tu es demandé et c’est un peu comme la dégringolade, c’est infini. C’est plus de monde, plus d’argent, plus de fans, plus de demandes, plus de shows, plus de fêtes… C’est tous les jours ! À un moment donné, tu te perds un peu là-dedans. Je ne me suis pas perdu là-dedans, mais je me souviens d’un moment où j’étais limite".


Toutefois, l'humoriste, âgé aujourd'hui de 51 ans, admet avoir eu de la chance de ne pas avoir sombré dans une profonde dépression. "Les gens qui font de vrais burn-out, c’est trop tard. Mais c’est un peu comme si j’avais eu un avertissement, un signal physiquement. Je pense que l’on se connaît si l’on est honnête, on connaît notre corps. Moi, j’avais des signaux qui n’étaient pas connus quoi, c'étaient des douleurs, des appels, des états ou des émotions, où c’était trop. C’était étrange", a-t-il encore confié.

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis