Anne-Claire Coudray : elle évoque son avenir sur TF1 et ses angoisses

La journaliste Anne-Claire Coudray a dévoilé comment elle envisageait son avenir professionnel sur TF1.

Sabrina Biodore
Par Sabrina Biodore Publié le 06/12/2022 à 10:57
Anne Claire Coudray La Journaliste De Tf1 évoque Son Avenir Professionnel
Crédit photo : TF1

Anne-Claire Coudray est une journaliste reconnue. La célèbre remplaçante de Claire Chazal officie à la tête du JT du week-end de TF1 depuis le 18 septembre 2015. Elle avait déclaré sur son compte Twitter : "La pres­sion sur mes épaules est énor­me", peu de temps avant d'assurer ce relais. Mais depuis 7 ans, la professionnelle de l'info a réussi à imposer son style. Elle a également su se faire apprécier des téléspectateurs qui sont des millions à la suivre chaque week-end. Anne-Claire Coudray était invitée sur RTL. Dans l'émission On refait la télé, elle a évoqué comment elle envisageait son avenir professionnel.

Un relais bien assuré

"Je souhaite à Anne-Claire Coudray, qui sera là vendredi prochain, tous les bonheurs que j'ai eus à travailler pour vous." Voici comment Claire Chazal avait passé le relais à sa consœur, après avoir été congédiée de TF1. Et depuis sept ans, Anne-Claire Coudray a pris la suite de son aînée à la présentation du journal télévisé de TF1 lors des week-ends. Et on peut affirmer que le passage de témoin a été réussi, et que la journaliste de 45 ans s'en sort plutôt bien à la tête des JT du week-end, puisqu'elle est suivie en moyenne par 5,7 millions de téléspectateurs qui se montrent fidèles et réguliers (chiffres, source Le Figaro).

Des perspectives d'avenir claires

Samedi 3 décembre 2022, Anne-Claire Coudray était invitée dans l'émission de radio On refait la télé, diffusée sur RTL. A cette occasion, elle a pu évoquer comment elle envisageait son avenir dans le métier. Elle a déclaré : "Dans vingt ans, je ne serai plus là. Pour une raison assez simple déjà, parce que j'aurai l'âge de partir à la retraite, 65 ans [...] et puis parce que ça demande tellement d'énergie que peut-être, à un moment donné, quand je sentirai que j'ai moins de punch pour le faire, je préfèrerais sans doute arrêter, parce qu'on ne peut pas le faire à demi ce métier-là. Ça demande tellement de concentration, d'énergie, la nécessité d'être disponible, de porter à bout de bras une rédaction, il faut vraiment en avoir envie". 

Elle n'envisage donc pas de quitter la rédaction de TF1 dès demain. Elle précise toutefois qu'il est important de savoir quand s'arrêter. "Je pense que dans tout métier, il y aura une lassitude. Ce que je ne voudrais pas, c'est m'accrocher l'année de trop, sentir que finalement les gens en ont marre de moi, je ne voudrais pas finir comme ça."

Une volonté toujours présente

Si elle a décidé de ne pas prolonger sa carrière au-delà de l'âge de la retraite, la journaliste de 45 ans sait que s'installer dans son fauteuil prend du temps et qu'il ne s'agit pas d'un poste éclair. "Par contre, ce n'est pas un métier que l'on peut arrêter au bout de quelques années, parce qu'il faut tellement de temps pour s'installer, pour se faire accepter par les téléspectateurs. C'est un métier que l'on ne peut pas faire moins de 15 ans. Je ne suis pas sûre que l'époque nous le permettra, mais j'aimerais bien atteindre les 20 ans." On devrait donc la retrouver chaque week-end sur TF1 pendant encore quelques années.

Sabrina Biodore

Rédactrice web, j'ai forgé ma plume à l'ère du web. Séries addict, passionnée de cinéma, de lecture, mais je m'intéresse à de nombreux sujets.

Laisser un commentaire

* Champs requis