Aides sociales : les personnes qui n’en auront plus droit

Les aides sociales sauvent chaque année des milliers de nécessiteux en France. Mais dorénavant, certains n’y auront plus droit !

Par Afir Modifié le 09/12/2022 à 21:01
Aides Sociales Ces Comptes Bancaires En Seront Privés
Source : cestmamanquilafait.com

En France, les aides sociales sont sacrées. Pour de nombreux citoyens, ce dispositif est une vraie bénédiction. Avec l'inflation et la hausse considérable des tarifs des énergies, difficile de boucler ses fins de mois sans ces aides.

Mais compte tenu des fraudes, le gouvernement prévoit de retirer cet avantage à de nombreux comptes bancaires. Est-ce la fin des aides sociales ? Qui sera concerné ? On vous dit tout !

Les comptes bancaires à l'étranger ciblés

Récemment, la décision de mettre un terme au versement des aides sociales sur certains comptes a été prise. Son but premier est de stopper la fraude. Avant, il était autorisé de recevoir ces aides sociales sur n'importe quel compte. Mais dorénavant, il est obligatoire de disposer d'un compte bancaire domicilié en France.

Cependant, certains pays font exception à cette nouvelle règle. En effet, la zone SEPA ainsi que les pays européens ne sont pas concernés par ce changement. Cette mesure a été prise dans le but de limiter la fraude, certes, mais aussi pour des raisons économiques.

Les aides sociales, une lourde dépense pour le gouvernement

Pour rétablir l'équilibre dans ses finances, le gouvernement cible en premier lieu les aides sociales, considérées comme une lourde charge. L'Etat tente donc de les réduire par ces temps difficiles. Néanmoins, ce dispositif est présenté comme un "outil contre la fraude" par le ministre de l’Action et des comptes publics. "Des versements, pour lesquels il y a parfois des doutes sur l’existence réelle du bénéficiaire", affirme-t-il

Selon les dires de Gabriel Attal, les aides sont parfois perçues par des bénéficiaires fantômes. Cela a coûté au gouvernement un déficit de 150 millions d'euros en l'espace de 5 ans. Avec la crise actuelle, il est donc tout à fait normal de prendre de telles mesures pour sauver l'économie du pays.

Pour venir à bout de la fraude et alléger les charges, l'Etat prévoit la suspension de certaines aides, comme le RSA ou encore l'ASPA. Mais serait-ce suffisant pour mettre un terme à la fraude ?

Les chiffres de la fraude sociale en baisse

Récemment, une baisse considérable a été remarquée au niveau des chiffres de la fraude sociale. D'après le ministre de l’Action des comptes publics, il y a encore un long chemin à faire avant d'y mettre totalement fin. Cette année encore, la fraude a fait perdre des milliers d'euros à l'Etat.

Malheureusement, les mesures pour limiter la fraude sociale sont assez restreintes. A en croire le rapport de la CAF, la fraude représente 3% du montant annuel des aides sociales versées. Cependant, il faut dire que la fraude sociale n'est pas le seul gouffre financier auquel fait face l'Etat. La fraude fiscale, par exemple, coûte à elle seule plus de 10 milliards d'euros chaque année.

Selon les statistiques, 30% des citoyens ayant droit au RSA n'en bénéficient pas. Par négligence ou manque de renseignement, ces bénéficiaires ne perçoivent rien. Cela a permis au gouvernement d'économiser plusieurs milliers d'euros. C'est dire que si tous les citoyens français se mettaient à réclamer leur droit, les caisses de l'Etat seraient rapidement vidées.

Rédacteur freelance spécialisé dans la presse Digital. Je couvre de nombreux sujets d'actualité qui font la une du monde, avec moi toute l'actualité en continu.

Laisser un commentaire

* Champs requis