Agacé par les démarcheurs, ce retraité breton trouve un moyen hilarant pour leur faire perdre leur temps !

Marre de vous faire importuner par les démarcheurs ? Découvrez l’astuce infaillible de cet homme !

Par Aylan-afir Publié le 01/03/2023 à 13:10
Notez cet article

Chaque jour, des milliers de Français sont victimes de démarchage téléphonique abusif, un fléau qui empoisonne le quotidien de tous. Mais si certains réagissent en mettant fin à l'appel, ou en refusant de répondre, ce retraité a une tout autre manière de faire.

Plutôt que de les ignorer, il prend un malin plaisir à les agacer, à son tour.

Une idée originale pour se venger des démarcheurs

C'est l'histoire de George Briand, un retraité habitant dans La Richardais, non loin de Dinard (Ille-et-Vilaine). Agacé par les démarcheurs, il décide de se venger. Contrairement à la plupart des Français, notamment les jeunes, cet homme ne possède pas de smartphone, ni même d'adresse mail. Son seul moyen de communication avec le monde extérieur est donc sa ligne téléphonique fixe.

De ce fait, il se retrouve, à chaque fois, contraint de répondre aux démarcheurs. Cependant, plutôt que d'être contrarié par ces appels incessants, il décide d'en rire. En effet, le retraité a trouvé une idée farfelue pour rendre la pareille aux interlocuteurs qui l'embêtent quotidiennement. C'est en mai 2019 qu'il commence à préparer son plan. À partir de cette date, il se lance dans un recensement sans fin et parvient à collecter plus de 1 700 numéros de démarcheurs.

À chaque appel, il prend l'identité d'un personnage fictif qu'il a inventé et raconte des histoires troublantes à ses interlocuteurs. Certains en rient, tandis que d'autres s'énervent. Mais George, lui, semble très amusé de les rouler dans la farine. D'ailleurs, il ne rate aucune occasion de le faire et va souvent très loin dans son délire.

Il se fait passer pour un trafiquant de drogue

Le retraité fait preuve de beaucoup de créativité lorsqu'il s'agit de mener en bateau les démarcheurs. Sa dernière prouesse consiste à se présenter comme un trafiquant de drogue à un démarcheur qui lui propose une formation via le CPF.

« J'ai répondu que j'étais intéressé pour faire une formation, que j'étais commercial… Que je traversais l'Espagne jusqu'à Algésiras pour ensuite aller me fournir à Marrakech. Que je vendais de la drogue, quoi. Alors bien sûr, ça raccroche », raconte le retraité.

D'autres fois, il profite de la situation pour faire des jeux de mots avant d'envoyer balader les démarcheurs. À l'exemple de cette fois où il a raconté qu'il avait déjà reçu un appel de la part de la boîte de démarchage, d'une certaine Sarah... Sarah Croche !

Cependant, ce jeu lui attire parfois des ennuis. Si certains de ses interlocuteurs sont amusés par son humour, certains n'hésitent pas à l'insulter et à le menacer. Mais en dépit de ces nombreuses intimidations, il n'abandonne pas. Selon lui, sa démarche « évite à d'autres personnes de se faire embêter ».

D'ailleurs, le retraité a transmis l'ensemble des numéros des démarcheurs au député de Saint-Malo, Jean Luc Bourgeaux. Cela dans l'espoir de la création d'une loi qui vise à mieux encadrer le démarchage téléphonique, afin d'éviter ce genre de désagrément. Selon certaines sources, le débat à propos de cette nouvelle réforme a débuté le 6 octobre 2022.

Laisser un commentaire

* Champs requis