Achraf Hakimi fait l’objet d’une enquête pour viol : ce que l’on sait

Les faits se seraient déroulés au domicile du joueur parisien.

Par Aylan-afir Modifié le 28/02/2023 à 11:21
Notez cet article

Une enquête a été ouverte à l'encontre du joueur du PSG, Achraf Hakimi. Il est accusé de viol. Une jeune femme s'est rendue au commissariat, ce week-end, pour dénoncer les faits dont elle aurait été victime.

La jeune femme a refusé de porter plainte. C'est donc le parquet qui s'est autosaisi de l'affaire.

Le jeune femme a souhaité effectuer une « déclaration de viol »

Dimanche 26 février, une jeune femme s'est rendue au commissariat de Nogent-sur-Marne, dans le Val-de-Marne. Elle y a affirmé avoir été violée par Achraf Hakimi, le joueur marocain du PSG, âgé de 24 ans. La victime présumée, elle aussi âgée de 24 ans, n'a pas souhaité porter plainte. Elle aurait plutôt décidé de faire une « déclaration de viol ».

Compte tenu de la notoriété de l'accusé et au vu de la gravité de l'accusation, l’officier de police judiciaire de permanence ce dimanche a immédiatement notifié sa hiérarchie des faits qui venaient de lui être relatés. L'État-major de la préfecture de police a informé le parquet de Créteil, dans le Val-de-Marne, qui s'est ensuite autosaisi de l'affaire.

Dans un premier temps, le parquet de Créteil s'est autosaisi de l'affaire. Il a ensuite transmis cette dernière au parquet de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine. Les faits se seraient déroulés à Boulogne-Billancourt. Les enquêteurs se sont d'ores et déjà mis à travailler sur le dossier, et ce, depuis ce lundi 27 février. La plaignante n'a, pour sa part, pas encore été entendue par les enquêteurs.

Une rencontre sur Instagram

L'histoire aurait commencé le 16 janvier dernier. L'accusé et la victime présumée auraient engagé une discussion sur le réseau social Instagram. Après avoir fait connaissance, ils auraient convenu d'un rendez-vous au domicile d'Achraf Hakimi. Samedi 25 février, ladite rencontre aurait effectivement eu lieu. La jeune femme se serait rendue, durant la nuit de samedi, chez le joueur marocain de 24 ans. C'est Achraf Hakimi lui-même qui lui aurait commandé un Uber.

Une fois rendue sur place, les événements se seraient accélérés et la situation aurait alors rapidement dérapé. Selon la jeune femme, Hakimi aurait commencé par l'embrasser sur la bouche. Malgré ses protestations, il aurait soulevé les vêtements de la plaignante et lui aurait embrassé les seins. Enfin, il aurait effectué une pénétration digitale sur la jeune femme.

La plaignante aurait réussi à se dégager de l'étreinte de son agresseur en le repoussant du pied. C'est là qu'elle aurait contacté une amie, par SMS, pour lui porter secours.

Achraf Hakimi était tenu éloigné des terrains

L'international marocain du PSG, Achraf Hakimi, était tenu éloigné des terrains. Il souffrait d'une blessure à la cuisse contractée lors de la Coupe du Monde. Il a d'ailleurs manqué la rencontre qui opposait le PSG à l'OM, dimanche dernier, dans le cadre de la 25ème journée de Ligue 1.

Cette même blessure l'avait déjà conduit à déclarer forfait lors du match du PSG face au LOSC. Il a également dû être remplacé au cours de la rencontre qui a opposé le PSG au Bayern Munich, en huitième de finale de la Ligue des Champions.

L'international marocain se trouvait manifestement seul chez lui. Grâce aux réseaux sociaux, nous avons pu voir que son épouse et ses deux enfants étaient en vacances à Dubaï.

Jusqu'où ira cette affaire ?

Laisser un commentaire

* Champs requis