Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

1.8K

Vues

En banlieue parisienne, une école fait le pari de l'empathie, et ça marche

Publié dans par Clément R.

Depuis, les enfants sont plus solidaires, plus calmes, plus concentrés

L'école républicaine est sujette à mille et une controverses. On l'accuse de tous les maux de la société : pas assez dans le moule du monde professionnel et de l'économie pour les uns, trop pour les autres ; en manque de réformes pour les uns, soumise à trop de changements pour les autres ; trop sévère ou pas assez, trop inégalitaire, pas assez élitiste, avec trop peu de moyens, des profs trop mal payés, ou trop paresseux...

 

La réalité, c'est qu'elle semble de moins en moins adaptée aux nouvelles générations, et que les résultats semblent en baisse par rapport à nos voisins européens, notamment en maths et en français. 

 

Comme toujours, ce sont les enfants de milieux scolaires défavorisés qui sont les plus fragilisés. En ZEP, les décrochages sont nombreux. Mais une école de Trappes (banlieue parisienne) a peut-être trouvé une solution pour remédier au problème... 

 

L'école bienveillante et ses résultats étonnants 

 

Depuis quelques mois, la direction de cette école primaire a mis en place un dispositif tout simple qui consiste à encourager les enfants à exprimer leurs émotions, et à régler leurs conflits par eux-mêmes. 

 

C'est ce qu'on appelle l'empathie : les enfants apprennent à se mettre à la place de l'autre et à comprendre pourquoi tel ou tel comportement n'est pas le meilleur pour la vie en communauté. Car l'école, c'est aussi et avant tout l'apprentissage de la vie ! 

 

Voici comment se déroule le quotidien dans cette école pas comme les autres : 

 

 

Ecoutez Mme Licha, enseignante dans cette école : 

 

Comme ils changent de rôle, celui qui regarde ne va jamais laisser tomber celui qui écrit parce que après, c’est lui qui va écrire. Ils agissent de façon à ce que tout le monde soit traité de la même manière. Ils vont donner le meilleur pour chacun et pour eux-mêmes. 

 

On le voit bien dans ce reportage de France 3 : la bienveillance et l'empathie apportent calme et sérénité aux enfants. Ils sont moins dans le conflit, plus solidaires, et même leur concentration s'améliore. Résultats : leurs notes aussi ! Et tout le monde est content, même les professeurs - qui travaillent dans de meilleures conditions - et les parents !

 

On nous a toujours élevés dans la concurrence, le respect de la hiérarchie, et "que le meilleur gagne". Pourtant, on sait que la solidarité est un élément essentiel de l'évolution. Comme le dit l'adage : "Seul, on va plus vite. A plusieurs, on va plus loin". 

 

Que pensez-vous de cette école ? Si cette pédagogie alternative vous a convaincu, réagissez, taguez, partagez !

 

Partager

publié dans

lifestyle

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^