Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

4.1K

Vues

11 choses qu'il ne faut pas dire ou demander à un(e) homosexuel(le)

Publié dans par La Rédaction

Pour éviter de passer pour un homophobe ou de vexer quelqu'un sans savoir

La question d'homosexualité est un grand sujet dans notre société aujourd'hui. De plus en plus décomplexés grâce à de nombreux combats durant de nombreuses années, les homosexuels ont bel et bien une place au sein du monde. Mais ça n'empêche que parfois on manque de quelques informations qui fait que l'on pourrait se retrouver à dire ou demander quelque chose de complètement aberrant à un(e) homosexuel(le).

Pour vous éviter tout malaise lors de votre prochaine conversation, nous vous donnons les 11 choses qu'il vaut mieux éviter de dire à/sur les homosexuels.

Nous tenons à dire ici que c'est un article qui prête à sourire, qu'aucune offense n'est faite à personne, et que parler homosexualité n'est pas forcément sujet à débats houleux et stériles. De plus, vous pouvez tout à fait vous poser des questions sur un sujet que vous ne connaissez pas, ce n'est pas là-dessus que nous mettons l'accent. Nous préférons ici parler de "boulettes" que vous pourriez sortir à un(e) homosexuel(le) qui peut avoir eu quelques difficultés à cause de cela et qui, forcément, est un peu plus sensible sur le sujet. De par son vécu. 

Si vous avez des questions sur l'homosexualité, demandez à quelqu'un de proche qui vous connais et comprendra vos questions. Ces 11 points sont ici pour justement éviter les malentendus lors d'une prochaine rencontre !

 

drapeau, gay

Source : Wikipédia

 

 

 

1. Depuis quand t'es homo ?

 

Ah bah ça... Depuis toujours en fait. On se rend compte qu'on regardait plus la maîtresse que le maître (et inversement), qu'à la télé c'était pas Selena mais Justin qui nous faisait rêver (et inversement aussi). L'homosexualité ça te tombe dessus en réalité, autant que l'hétérosexualité. C'est juste que ça paraît "normal" d'être hétéro donc ce n'est pas un "problème", on ne se dit pas "Merde, j'suis hétéro." Etre homosexuel c'est avoir la même attirance que n'importe quelle personne pour une autre, c'est juste qu'elle est du même sexe. En réalité il n'y a qu'une seule différence, c'est ce que l'on remarque si l'on regarde la définition des deux mots.

 

2. Mais t'aimes vraiment pas les hommes/femmes ?

 

Cette question est gênante parce que non seulement non, nous sommes homos, donc encore une fois par définition... mais aussi parce qu'elle est ressentie comme si c'était vraiment pas normal. Peut-être que ce n'est pas ce que l'on pense quand on la pose mais quand on est la personne qui doit répondre on entend : "Non mais attends tu dois bien aimer les femmes, comme tout le monde quoi, c'est pas trop normal là, j'veux dire, tout le monde aime les femmes sauf toi !" (ça marche aussi avec le mot homme à la place de femme mais on comprend plus rien si je le note à chaque fois !)

Entendre cette question c'est être mis dans une catégorie différente, quand tu es homo, tu es homo, donc tu aimes le même sexe, ça ne va pas plus loin.

Les homosexuels sont sûrs d'être homosexuels comme n'importe qui pourrait être sûr de n'importe quoi ! C'est pas un trait de caractère, c'est une part de l'identité, ou quelque chose comme ça en tous cas.

 

3. T'as déjà essayé les hommes/femmes ?

 

Là tu viens juste de rentrer brutalement dans l'intimité de ton interlocuteur. Tu es carrément en train de lui poser des questions sur sa vie sexuelle, avec qui il ou elle a baisé ou pas et franchement, c'est un peu délicat. Même si d'accord, c'est juste le sujet qui veut ça, c'est pas terrible de demander ce genre de choses à quelqu'un de déjà considéré comme différent (oui, rien que de poser la question sur sa façon d'être, c'est le mettre à part, mais ça c'est pas grave, c'est presque la routine pour un homo). En gros c'est pas du tout le bonne question pour mettre à l'aise. Déjà tu parles d'homosexualité avec un homo donc forcément il doit te raconter des choses plus ou moins intimes et qui ont pu le toucher dans sa vie, mais en plus maintenant il ou elle doit te raconter ce qu'il fait au lit. Ce qu'il a fait ou pas fait d'ailleurs. Un peu comme si il te disait : "Et toi, t'es puceau ou ?" En soi, la question n'est pas si horrible, c'est plutôt la réponse qui va l'être. Elle va entraîner certains détails que l'on ne raconte pas forcément comme ça de but en blanc. 

 

4. Tu penses que c'est parce que ton père/mère n'était pas assez présent ?

 

famille, enfants

Source : depositphotos

 

Ça, c'est juste hyper réducteur. Tout peut se vérifier, chacun devrait faire une thérapie pour le savoir, mais ce n'est vraiment pas sûr que ça expliquerait l'homosexualité. Déjà ce serait trop facile et il y aurait plein de cas qui se contrediraient les uns les autres : un homme homo très proche de son père/une fille homo très proche de sa mère et inversement, tout existe. Y'en a même qui sont autant proches des deux et d'autres encore qui ne s'entendent avec aucun de leur parent.

Certains essayent d'expliquer l'homosexualité avec la science ; disant qu'il y aurait des gènes homosexuels, d'autres encore disent que le stress de la maman lorsqu'elle est enceinte pourrait jouer sur la sexualité de l'enfantl, bref, on entend énormément de choses. Peut-être qu'on se pose d'ailleurs trop de questions.

Et puis, soit dit en passant, utiliser le mot "faute", c'est pas génial non plus...

 

5. Qui fait l'homme/la femme ?

 

Autant demander : "Qui fait le ménage et qui bricole ?"

Essayons de ne pas tomber dans cet esprit de société où les tâches sont partagées entre sexe féminin et sexe masculin, s'il vous plaît, nous sommes tous au-dessus de ça en 2017 !

 

6. Les lesbiennes je comprends vraiment pas comment elles font au lit

 

Mais de quoi je me mêle ! Enfin !

Et puis bon, on ne va quand même pas vous apprendre qu'au lit on peut faire tout un tas de trucs hein. On va pas vous faire un dessin...

 

7. Ça ne me dérange pas tant qu'elles ou ils ne s'embrassent pas devant tout le monde

 

bisou, homo, gay, lesbienne

Source : Pinerest/YouTube

 

Mouais... Bon ok, personne n'aime voir deux personnes se prendre la bouche comme des malades dans le bus ou le métro. Ou passer sa soirée à côté d'un couple qui passe son temps à se bouffer le visage, ça, à peu près tout le monde le conçoit.

Mais de le notifier précisément pour les homos, bah... c'est plutôt homophobe.

 

8. Non mais toi ça va, tu fais pas trop homo

 

femme, moto, figure

Source : 

 

On "peut" être homo mais il ne faut pas "faire" homo. C'est un peu contradictoire. Et puis, c'est quoi "faire homo" ? Un garçon efféminé et une fille garçon manqué ? Bon, ça c'est un sujet qui va beaucoup plus loin parce qu'il pose la question de genre. La femme coquette et l'homme musclé. C'est un sujet pour toute la société, un homme peut être efféminé et aimer les femmes. Une femme peut faire de la moto et aimer les hommes... Voyez.

 

9. J'ai un(e) ami(e) homo

 

Ce truc du "j'ai un ami" est de toute façon à bannir pour tous les sujets. Il donne l'impression que vous êtes à court d'arguments pour justifier votre tolérance alors que vous n'êtes pas tolérant sur le sujet, en fait.  

 

10. J'ai toujours rêvé d'avoir un(e) ami(e) homo !

 

C'est gentil, ravi de pouvoir servir... Un homosexuel n'a pas forcément envie d'être réduit à sa sexualité. C'est comme lui dire : "Si t'étais pas homo je t'aurais pas parlé, c'est moins exotique !" 

Même si oui, quelque part c'est compréhensible parce que certains se justifient en disant que c'est parce que c'est cool d'enfin pouvoir avoir une relation amicale avec une personne du sexe opposé sans aucune ambiguïté (sexuelle). Les homos aiment bien aussi finalement, mais dit à haute voix ça passe pas bien. Faut le sortir quand l'amitié est déjà en place !

 

11. Ça va si je dis "homosexuel(le)" ?

 

Cette question est finalement plus mignonne qu'autre chose, ça donne l'impression que tu n'as pas du tout envie d'offenser la personne mais que tu ne sais pas comment t'y prendre pour ne pas. Homosexuel n'est pas une insulte, c'est comme chinois, noir et arabe, ces mots ne sont pas des insultes.

Tu pourrais dire avec certains pédé, goudou ou je ne sais quoi encore. Cela dépend tout simplement de ton interlocuteur. Certains tolèrent le "pédé/gouine", d'autres non. Comme tout le monde, tu peux être plus vulgaire avec certains de tes amis et tu sais qu'il faut prendre des pincettes avec d'autres. C'est le même principe, ne pas perdre de vue que l'homosexuel est avant tout un être humain.

 

 

 

C'est un sujet très difficile à aborder et tout le monde peut ne pas être d'accord avec la totalité de cet article. Même des homosexuel(le)s peuvent ne pas être d'accord avec ce qu'il y a d'écrit ici, et c'est justement tout le sujet. Les homosexuels sont des êtres humains à part entière, chacun pense à son façon, comme les hétéros.

Hétéros et homos ne sont absolument pas différents du point de vue des relations, de la société, de tout le reste en réalité. Seul la sexualité est à prendre en compte pour définir un ou une homosexuelle. Tout le reste fonctionne de la même manière ! 

Tous les hétéros ne sont pas habillés pareil, ne pensent pas la même chose et ne votent pas tous pour le même homme politique.

Les homos non plus. Chaque homo est différent. Chaque hétéro est différent. Chaque humain est différent.

 

 

Partager

publié dans

lifestyle

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^