Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

3.8K

Vues

« Agender » la série de photographies qui prône la tolérance des genres

Publié dans par Roronoa A.

Le projet « Agender » prône la tolérance et valorise la différence

Ce beau projet de Chloé Aftel débute durant l'année 2013 lorsque Sasha Fleischman est agressé(e) dans le bus alors qu'iel rentrait chez iel. Un « camarade » de classe aurait brûlé les jambes de Sasha qui se considère d'un genre neutre.

 

Le symbole d'une lutte

 

Photographie projet Agender Chloé Aftel lutte tolérance genre neutre Sasha Fleischman

Source : Chloé Aftel

 

Sasha Fleischman est hospitalisé(e) durant plusieurs semaines et très rapidement, iel devient un symbole pour la lutte qui prône le genre neutre.

Touchée par cet événement, Chloé Aftel s'est rendue chez Sasha alors qu'iel portait encore ses bandages pour le/la photographier avec une jupe, qu'iel désire continuer à en porter.

 

La naissance d'un nouveau projet, Agender

 

Photographie projet Agender Chloé Aftel lutte tolérance genre neutre

Source : Chloé Aftel

 

Chloé Aftel a commencé un beau projet où elle photographiait des personnes qui ne se considéraient du genre neutre, ni homme ou femme. Chloé Aftel a photographié ces personnes dans leur environnement pour montrer leur quotidien.

Ces jeunes personnes préfèrent être nommées They  (iel en français) et prône la reconnaissance du genre neutre.

 

La reconnaissance du genre neutre

 

Photographie projet Agender Chloé Aftel lutte tolérance genre neutre

Source : Chloé Aftel

 

Dans la plupart des pays, il faut « rentrer » dans une case et se désigner homme ou femme. Dans certains pays comme l'Inde ou l'Australie, un troisième genre a été reconnu : le genre neutre.

 

Photographie projet Agender Chloé Aftel lutte tolérance genre neutre

Source : Chloé Aftel

 

Photographie projet Agender Chloé Aftel lutte tolérance genre neutre

Source : Chloé Aftel

 

Ce projet photographique pourrait faire évoluer la perception de la société vis-à-vis des personnes du genre neutre mais également faire reconnaître les autres particularités de genre qui ne rentrent pas dans les cases imposées par la société. Vous n'êtes pas obligé(e)s de rentrer dans une case pour vous épanouir.

Vous pouvez retrouver le travail artistique de Chloé Aftel sur son compte Instagram.

Partager

publié dans

photographie

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^