Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

2.8K

Vues

Découvrez les chiffres de l'argent de la drogue en France

Publié dans par La Rédaction

Qui bénéficie de cette richesse ?

Comment établir le chiffre d'affaire d'un business qui n'est pas officiel, pas déclaré et qui concerne des milliers d'acteurs, dissimulés, opaques, craintifs ?

 

Les chercheurs Christian Ben Lakhdar, Nacer Lalam et David Weinberger ont mis plusieurs années à sortir leur rapport, intitulé "L'argent de la drogue en France" et qui repose sur des chiffres de 2010. Leur travail - établi via l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ) - a nécessité des déplacements en Guyane, en Colombie et en Espagne et des entretiens avec plusieurs responsables en lutte contre le trafic de drogue. Mais il a été concluant : on a des chiffres !

 

Selon leur rapport, le marché de la drogue en France rapporte au moins 2,3 milliards d'euros par an. Le cannabis génèrerait 1,12 milliards d'euros de chiffre d'affaires, contre 902 millions d'euros pour la cocaïne. Suivent ensuite les marchés de l'héroïne, de l'ecstasy (MDMA) et des amphétamines.

 

Dans le détails des chiffres d'affaires des différentes drogues

 

Mais quand on rentre un peu dans les détails, on constate des différences assez énormes et très intéressantes.

 

Le cannabis par exemple, rapporte beaucoup au total, mais pas tant que ça par tête de pipe : en effet, les chercheurs estiment que plus de 90 000 personnes vivent de la vente de cannabis en France, pour 767 têtes de réseau. Tout le monde ne roule pas sur l'or évidemment : un guetteur gagnera 800 euros par mois, tout au plus.

 

achat de drogue

Source photo : dhnet.be

 

Au contraire, le marché de la cocaïne est extrêmement rentable, puisqu'il génère presque autant d'argent avec seulement 23 têtes de réseau pour moins de 26 000 petites mains.

 

Les inégalités sont aussi énormes que dans l'économie traditionnelle

 

Malgré des chiffres d'affaires impressionnants et de belles recettes, les inégalités de "salaires" (négociés de vive voix, sans contrat légal évidemment) sont incroyables, comme dans l'économie légale en fait. Dans le commerce du cannabis, on peut gagner 800 euros en bas de l'échelle (sans couverture sociale, sans chômage, sans rien) mais on peut aussi atteindre (au prix d'énormes risques pour sa liberté et même pour sa vie) les 7 500 euros par mois.

 

Dans la vente de cocaïne, les têtes de réseau génèrent carrément des sommes qui tapent le million d'euros de bénéfices par mois.

 

femme riche contente

Source photo : giphy

 

Évidemment, cette étude difficile ne prend pas en compte tout un tas de petites dépenses annexes : graisser les pattes de certains responsables (corruption, ô corruption), blanchir de l'argent, combler les pertes lors d'une perquisition, etc.

 

Tout ça est très intéressant car cela permet de se rendre compte que le business de la drogue n'est pas très différent des autres : une structure pyramidale, des boss bien mieux payés que les autres, une recherche de rentabilité maximum (quitte à offrir de la drogue "coupée" de moins bonne qualité), de la corruption et des "petits" qui se font plus embêtés que les gros...

 

Finalement, on pourrait assez facilement légaliser le cannabis (drogue considérée comme douce comparée à la cocaïne), d'un point de vue purement économique en tout cas ! :p

 

Si cet article t'a intéressé, like, partage, et n'hésite pas à commenter ou taguer tes amis sur la publication!

 


 

 Bonus vidéo : Des dealers utilisent Instagram et Tinder pour trouver leurs clients !

 

Partager

publié dans

drogue

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^