Retrouvez nous aussi sur

0

Partages

10.6K

Vues

3 histoires d'amour historiques terribles, passionnelles ou un peu glauques

Publié dans par Roronoa A.

Henri VIII a épousé 6 femmes (et en a fait tuer certaines) en espérant désespérément un héritier mâle pour sa dynastie

Certains personnages historiques peuvent être célèbres grâce à leurs actions politiques ou artistiques mais leurs chagrins d'amour peuvent (parfois) être mis sous silence.

Nous vous proposons 3 grands chagrins d'amour historiques et parfois méconnus.

 

Cléopâtre et Antoine

 

 

Durée de la relation : -41 avant Jésus-Christ, au 1er août -30 avant Jésus-Christ.

Durée du chagrin : 1er août -30 avant Jésus-Christ au 12 août -30 avant Jésus-Christ.

Antoine et Cléopâtre se rencontrent en -41 à Tarse. Un amour puissant naît mais il doit repartir à Rome.

Le jeune romain revient 4 années plus tard et finit par renoncer à l'administration romaine. Il épouse son amante et reconnaît ses deux enfants (nés après son retour à Rome) malgré son mariage romain avec Octavie, la sœur d'Octave.

Ses réussites politiques inquiètent Octave qui le discrédite auprès des romains.

Antoine est vaincu lors de la bataille d'Actium mais il parvient à s'enfuir avec Cléopâtre et leurs enfants.

Le 1er août -30, Antoine se jette sur une épée, convaincu du suicide de Cléopâtre. Octave triomphe à Alexandrie et « emprisonne » la reine qui trouvera la mort après la morsure d'un aspic, un serpent qu'elle a elle-même introduit dans sa chambre pour se donner la mort.

 

Marguerite d'Autriche et ses trois mariages manqués

 

 

Durée des relations : 1483-1491 avec Charles VIII de France ; 1496 au 4 octobre 1497 avec Don Juan d'Espagne et 1501 au 10 septembre 1504 avec Philibert II « le Beau » de Savoie.

Durée des chagrins : 1491-1496 ; 4 octobre 1497 à 1501 et 10 septembre 1504 au 1er décembre 1530.

 

Dès son troisième anniversaire, la jeune fille est fiancée à Charles VIII et quitte son pays natal pour résider à Ambroise, où se tient la cour royale française. Après la mort du duc de Bretagne, son unique fille devient duchesse et représente un meilleur parti pour Charles VIII. Marguerite est répudiée à 9 ans.

 

Elle retourne aux Pays-Bas et quelques années plus tard, elle épouse Don Juan d'Espagne, le fils de Ferdinand II d'Aragon et Isabelle 1ère de Castille. Son frère épouse Jeanne, la sœur de Don Juan. Son union est heureuse mais son époux décède 6 mois plus tard. À 17 ans, elle accouche avant terme d'une fille morte-née.

 

À 20 ans, elle épouse Philibert II « le Beau » de Savoie. Le mariage est heureux mais trois ans plus tard, son époux décède. Elle était (encore) enceinte et sa fille décédera quelques jours après sa naissance.

 

À 24 ans, son père essaie de marier (une nouvelle fois) Marguerite à Henri VII, le roi d'Angleterre. Elle refuse et préfère porter le deuil de son dernier époux jusqu'à sa mort.

 

Après la mort de son frère, Marguerite d'Autriche s'occupera de ses neveux et sera régente des Pays-Bas. Elle aidera son neveu à devenir empereur (Charles Quint) et il lui laissera la gouvernance des Pays-Bas jusqu'à sa mort en 1530.

 

Henri VIII et ses six femmes

 

 

Durée des relations : 11 juin 1509 à 1532 avec Catherine d'Aragon ; 1525 au 2 mai 1536 avec Anne Boleyn ; 1536 au 24 octobre 1537 avec Jane Seymour ; 3 janvier 1540 avec Anne de Clèves et 28 juillet 1540-1541 avec Catherine Howard.

 

Durée des chagrins : 1514-1532 ; 7 septembre 1533 à mai 1536 ; 24 octobre 1537 au 28 janvier 1547 ; 3 janvier 1540 au 28 juillet 1540 et 1541 à juillet 1543.

 

Henri VIII accède au trône après la mort de son frère aîné. Son père lui arrange un mariage avec Catherine d'Aragon, l'épouse du fils défunt. Ce mariage est religieusement compliqué mais il est accordé puisque les premières noces n'auraient pas été consommées.

 

Ils vivent une union harmonieuse mais l'héritier mâle tarde à venir. Catherine d'Aragon tombe enceinte six fois mais seulement une petite fille résistera à ses premières années. Après 14 années de mariage, la reine n'est plus capable d'enfanter. Henri VIII prépare l'annulation de son mariage et multiplie les maîtresses pour se consoler.

 

Il tombe immédiatement sous le charme d'Anne Boleyn, une dame de compagnie de son épouse. Il lui propose un statut de maîtresse favorite mais elle refuse. Dès lors, l'annulation de son mariage devient une priorité pour le roi. Sa passion pour Anne Boleyn mène le royaume britannique à se séparer de l'Église catholique romaine afin d'autoriser le divorce du couple royal.

 

Le mariage entre Catherine d'Aragon et le roi est annulé. Il épouse Anne Boleyn le 25 janvier 1533.

 

Au mois de septembre, la nouvelle reine donne naissance à une petite fille et après, plusieurs fausses-couches se succède. Henri VIII multiplie (encore) les maîtresses et désire annuler son mariage.

 

Au mois d'avril 1536, un scandale éclate : Anne Boleyn est accusée d'adultère, d'inceste, de sorcellerie et de haute trahison. Ses 4 amants supposés et son frère sont jugés et condamnés à mort.

 

Le mariage est annulé et Anne Boleyn est exécutée le 19 mai 1536.

 

Quelques jours après sa mort, le roi épouse Jane Seymour. Elle meurt en 1537 après avoir donné naissance à un garçon, Édouard.

 

Il épousera successivement Anne de Clèves dont l'union non-consommée sera annulée puis Catherine Howards, la cousine d'Anne Boleyn. La jeune femme n'était pas vierge lors du mariage et multiplie les amants pendant son union. Elle est exécutée au mois de février 1542.

 

Un an plus tard, il épouse Catherine Parr. Elle prendra soin du roi avant sa mort mais s'occupera également de ses enfants. Il meurt à 55 ans et sera enterré auprès de Jane Seymour.

 

Après sa mort, son fils monte sur le trône mais il décède sans héritier. Sa fille aînée (Marie, la fille de Catherine d'Aragon) succédera à Édouard et à sa mort, c'est la fille d'Anne Boleyn qui gouvernera le royaume britannique. Élisabeth 1ère dîte la « Reine Vierge » règnera 44 ans sans jamais se marier. La lignée des Tudors s'éteignit avec elle.

 

Ces anecdotes vous ont plu ? Vous pouvez retrouver d'autres chagrins d'amour historiques dans le livre « Les plus grands chagrins d'amour » de Julie Grêde, disponible aux Éditions La Boîte de Pandore.

 

Culture Chagrins d'amour historiques couverture du livre

 

 

Cette oeuvre pleine d'informations intéressantes nous montre l'importance des histoires d'amour et les répercussions d'un chagrin d'amour.

Partager

publié dans

culture

Vos amis sont déja sur Pause Cafein

Rejoignez les !

COMMENTER AVEC FACEBOOK

rejoignez nous sur facebook

Nous écrivons des articles comme celui-ci tous les jours !

pausecafein
^